Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

flo par macaron pn

Crédit photo: Michel Daubrosse

floboux@gmail.com

Recherche

Archives

2 août 2013 5 02 /08 /août /2013 13:01

 

http---pinterest.com-pin-45880489927182421-.jpg

source image

 

C'est ma fille Aurore qui m'a donnée envie d'expérimenter, pour la première fois, une semaine de jeûne.

Après un séjour en Suisse et de nombreuses discussions sur le sujet avec sa marraine, elle a décidé de jeûner et a partagé avec moi son expérience. 

 

Je me suis lancée à mon tour sans hésitation lorsque j'ai vu les résultats qu'elle a atteint.

J'avoue que j'ai procédé d'une manière assez différente d'elle (elle n'a pas préparé le terrain, travaillait et l'a fait principalement à l'eau), je n'ai pas eu les mêmes sympômes (elle a eu des migraines mais pas moi) mais au final, comme elle:

 

● Je me suis affinée

● La peau de mon visage a perdu ses petites aspérités, boutons et a gagné un éclat magnifique. 

● Bref, j'ai l'oeil vif (blanc des yeux immaculé) et le poil brillant (chevelure au top)

● Ma créativité a explosé et j'y vois plus clair dans mes priorités

● Je me sens plus sûre de moi

 

En plus:

● Je n'ai plus du tout mal au dos 

● Je me sens plus calme

 

Pourquoi ai je eu envie de jeûner ?

 

J'ai eu cette année plusieurs bouleversements dans ma vie (divorce, achat de maison, déménagement, debut de ménopause, olé ...) et depuis quelques mois, je me sentais lourde et empatée avec une vraie envie de dégager les lourdeurs du passé.

 

Je me documente aussi depuis plusieurs mois pour aller vers une alimentation plus saine et plus consciente. 

J'ai intégré depuis longtemps que j'avais envie de manger une nourriture vivante (non tranformée par l'industrie alimentaire, comme les plats préparés), pas trop cuite, bio et fraiche.

 

Les deux dernières prises de conscience étant:

 

 L'importance pour moi de diminuer la quantité de mes rations alimentaires.

Cette prise de conscience est venue de cet article, puis de la lecture du livre "L'art de la frugalité et de la volupté" de Dominique Loreau (que je vous conseille vivement. 5,69 € sur Amazon)


41crVTpiWcL._.jpg

 

 

L'envie de remplacer certains repas par des jus de légumes frais.

C'est Madame Sirène Bio, qui m'a donné envie d'essayer les jus.

Pour aller plus loin, j'ai regardé cette video de Thierry Casasnovas, qui explique en détail pourquoi les jus sont si nourrissants et celle ci, 
"Gros , malade et presque mort" dont le titre est affreux mais qui est assez

impressionante lorsque l'on découvre les résultats obtenus.

 

 

 

 

Ce sont des positionnements extrêmes dans ces deux derniers cas et l'importance est d'adapter toutes les infos que l'on peut trouver sur internet à son propre ressenti. D'où l'importance d'être à l'écoute de son corps et de son plaisir, ce que j'ai pris grand soin de faire.

 

 

J'ai adapté la manière de conduire mon jeûne en fonction de ses deux critères là. Par exemple, je devais préparer un bouillon de légumes. Je l'ai fait, j'ai goûté et j'ai trouvé cela vraiment dégueu (je pense qu'il faut assaisonner à mort avec des herbes aromatiques). Il était hors de question de me forcer et j'ai donc zappé le bouillon de légumes en le remplaçant par 1/4l de délicieux jus de légumes bio.

 

Avant de commencer à jeûner, se documenter:

J'ai commencé par lire, "Le jeûne" par Hellmut Lützner (7,70 € sur Amazon) très accessible et super pédago

 

51KIx27e3WL._.jpg

 

 

N'importe qui ne peut pas jeûner, surtout seul et il faut vraiment se documenter et ne pas hésiter à se faire suivre par son médecin pendant la durée du jeûne. Toutes les précautions à prendre (par exemple, surveiller le taux d'urée si le sien est déjà élevé au départ) sont dans le livre.

 

J'en ai repéré un autre et qui est souvent conseillé, "Les surprenantes vertus du jeûne" de Sophie Lacoste (mais je ne l'ai pas encore lu).


41qDhZXOiVL._BO2-204-203-200_PIsitb-sticker-arrow--copie-1.jpg

 

 

J'ai aussi visionné des tas de vidéos sur internet qui m'ont permis de constater deux visions un peu différentes dans la manière de mener un jeûne:


- Soit associer jeûne et activité physique, randonnée, etc ... (très efficace pour perdre du poids)

 

- Soit associer le jeûne avec une idée de retraite, de retour sur soi, de repos et d'écoute intérieure. J'ai bien sûr choisi ce chemin là (le sport pour moi, ce sera pour demain, peut-être, inch Allah ... ^^) 

 

Bien préparer son jeûne

 

J'avoue que j'ai commencé une bonne semaine avant le début véritable de mon jeûne à:

 

➺ Diminuer les quantités de nourriture, en disposant mon repas dans des petits bols (plutôt que dans d'immenses assiettes). Je pense avoir diminué mes rations de moitié à partir de ce moment là. Le but avoué étant de me dire que si je diminuais petit à petit et naturellement la taille de mon estomac, je risquais moins de subir la faim lors de mon jeûne (et c'est vrai, ça marche! )

 

➺ Mis une conscience sur une mastication longue de mes bouchées.

 

➺ Mis une conscience sur les saveurs de mes repas et le fait de les déguster lentement et au calme (ce qui n'était pas le cas avant)

 

Les premiers jours du jeûne

 

J'ai choisi de suivre un jeûne dit "Buchinger" à base de tisanes, de jus de légumes et de jus de fruits. (On peut jeûner juste à l'eau aussi, par exemple,mais bon, je ne le sentais pas pour moi, épicurienne jouisseuse)

 

Hellmut propose de commencer par une journée de transition, puis de faire 5 jours de jeûne.

 

Voici le menu d'une journée:

Matin: Tisane avec 1 càc de miel

Midi: Bouillon de légumes ou cocktail de jus de légumes

          (pour moi:  un jus de légumes yummy et bio que j'ai magnétisé)

Après-midi: Tisane avec 1 càc de miel

Soir: Jus de fruits ou de légumes ou bouillon de légumes

        (pour moi: un jus de prune délicieux et bio, que j'ai magnétisé)

 

Un conseil: j'ai mâché longuement mes jus de légumes et de fruits (zéro sur l'échelle de la distinction à table). L'idée parait dingue mais c'est ce qui permet d'aprécier son repas en le dégustant. Cela permet aussi d'arriver à une sensation de satiété assez étonnante vu les circonstances.  

 

4-4394.JPG

instant vérité:

j'ai tellement eu peur d'avoir faim

que j'ai acheté 5 fois plus de jus

par rapport aux quantités nécessaires ^^

 

L'importance de faire des lavements

Bon, en avant pour le côté glamour.

Il faut faire des lavements pour nettoyer le colon tous les deux jours.

Je n'y suis pas allée de gaité de coeur mais je savais que c'était indispensable pour ne pas avoir de maux de tête.

➺ Et surtout, je me suis branchée sur la joie de voir tous ces résidus anciens et toxiques partir de mon corps.

 

Hellmut propose de procéder grâce à un bock de lavement ou bien en diluant 40 g de sulfate de magnésium dans 3/4 l d'eau.

Sachant qu'en pharmacie, le sulfate de magnésium est vendu en sachet de 8g, je ne sentais pas du tout les 40g et encore moins les 3/4 l au réveil.

 

➺ J'ai utilisé 3 sachets (24 g en tout) dilués dans 1/2l d'eau filtrée (et sur laquelle j'ai fait du reiki pour dynamiser le mélange) et j'ai bu tout cela à la paille. C'est plus rapide et dans ce cas, il n'y a presque pas de contact possible entre le mélange (très amer) et mes papilles. 

Après oui, on se vide en spray (c'est trop rigolo) et dans mon cas, cela dure une journée. 

➺ Petit conseil: Quand j'ai senti que je commencais à être irritée, j'ai carrément mis du beurre de Karité autour du petit trou (amis poètes, ...).  Jeûner oui, mais dans le confort ^^

 

Edit du 26.01.2014: Maintenant, je fais des lavements à l'eau filtrée tiède, c'est très facile et beaucoup plus rapide.

 

Comment je me suis sentie les jours 1 et 2

 

Les deux premiers jours, j'ai eu un peu faim, pas du tout froid (merci la canicule) et j'ai fait des rêves, des cauchemards plutôt Rock n'Roll. 

Par exemple, j'ai rêvé plusieurs fois que mon nouvel appartement ruisselait d'eau (symboliquement: les émotions) et était rempli de mal façons (murs partant en miettes).

 

✔ Un beau nettoyage des émotions et de mes peurs donc ...

Je n'ai pas hésité à m'allonger dans la journée (souvent l'après-midi) pour faire une sieste lorsque j'en avais envie.

 

✔ Dès la fin du jour 2, j'ai senti que je commencais à m'alléger et à respirer beaucoup mieux, comme si mes poumons avaient gagné en volume.

 

✔ J'ai aussi remarqué que je me tenais souvent les épaules haussées, ce qui était immédiatement douloureux pendant le jeûne, m'obligeant à les baisser et à me décontracter.

 

J'ai aussi été testée sur ma manière de gérer la fatigue et la lassitude, en particulier au réveil.

 

Helmut conseille de se reprendre et de se secouer et c'est vrai, ça marche. Je me suis retrouvée à choisir entre le fait de me recoucher ou de me secouer et oui, j'avoue que lorsque je me suis secouée en me disant que je n'avais aucune raison de me sentir fatiguée après une nuit de sommeil (grâce à une douche au gant de crin, par exemple) cela allait mieux ensuite.

✔ Un ancrage c'est mis en place (merci le jeûne), pour moi qui ai tant de mal à sortir du lit.

 

Enfin, dès le départ, j'ai choisi un beau cahier d'Amour de jeûne sur lequel j'ai noté mes ressentis, mon état, mes menus, mes difficultés, mes découvertes, mes joies et surtout:

 

✔ les tonnes d'idées qui sont arrivées en permanence.

 

Merci le jeûne pour la créativité

 

                                             (to be continued)

 

 

❀ ❀ ❀ ❀ ❀ ❀

Partager cet article

Repost 0
Published by Florence - dans BELLE ET ZEN
commenter cet article

commentaires

Seve. 17/08/2013 16:47

Ah, le jeûne hydrique/liquide... pouark ! lol Impossible pour moi de ne fonctionner qu'avec du liquide, je vomis (remarque, c'est sûr ça nettoie lol) !

Pour moi, c'est un genre d emono-diète, dont tu parles, là. j'ai jeûné en ne mangeant rien de rien du tout, juste en buvant mon litre et demi d'eau habituelle au Pérou il y a quelques années, en
pleine jungle, dans ma cabane LOL J'angoissais cette phase rituelle avec les curanderos, mais au final je n'ia pas eu faim du tout, j'ai même eu du mal à re-manger d'ailleurs. pour le nettoyage
intestinal, il avait été fait avant en avalant les fameux sachets type sels de nigari, mais dilué dans peu d'eau (beeerrrkkk ! lol)


Je fais des cures Detox régulièrement, mais soit en retirant tout sucres raffinés, produits laitiers (chez nous c'est surtout de brebis et de chèvre, en petites quantités) et céréales, soit sans
sucres raffinés et gluten. C'est extrêmement difficile de ne rien manger du tout en ayant à accompagner un loulou de 3 ans et demi qui lui mange, et de préparer des repas donc... Alors qu'en
retirant juste certains éléments, ça le fait bien :-)

Sinon, je fais des cures type un jour carotte (cuites, crues), un jour riz complet, un jour pommes, un jour raisin chaslas (moins sucré) le tout sur 3-4 jours semaine, sinon un jour par semaine
pendant 4 semaines. Et je peux poursuivre ensuite avec ce type de mono-diète juste un repas par soir pendant plusieurs semaines, voire un jeûne complet sans rien manger pendant 24h.

J'ai observé des mots de tête au bout de quelques jours en effet, perso.

Une amie a fait une détox avec du jus de citron dans de l'eau tiède et un peu de sirop d'érable + piment de cayenne. Sur 10 jours, à ne boire que ça, beaucoup de gens tiennent bien visiblement.
Elle a réussi a pousser jusqu'à30 jours sur les 40 jours maxi dt parle cette cure. Effectivement, il y avait un nettoyage à faire avec une eau au gros sel non raffiné passé les 10 jours, pour les
intestins.

Florence 18/08/2013 12:29



Merci pour toutes ses infos, Séverine.


Je pense que c'est à chacun de trouver la manière de jeûner qui lui convient.


Cela dit, pour moi, cela doit être un vrai plaisir. Je serais incapable de faire un jeûne très radical (sauf en cas de maladie grâve). Je mets aujourd'hui une conscience aigûe sur le fait de
chouchouter mon corps donc je fais très attention au fait que toute expérience ou changement d'alimentation doit se faire dans la joie et le plaisir. Sinon, c'est niet :-)

Ma check list est:


- Est ce que je sens que cette méthode me parait juste et non violente pour mon corps ?


(par exemple, le lavage du colon seule, mon corps m'a dit NON)


- Est ce que j'ai très envie de l'expérimenter ?


- Est ce que je me suis renseignée suffisemment sur la méthode et les effets secondaires éventuels ?


- Est ce qu'elle est facile à mettre en oeuvre et pas trop coûteuse ?


- Une fois dedans, est ce que je suis dans la lutte ou dans la joie ? (je peux te dire que là , j'ai vraiment jeûné dans la joie, sinon, j'aurais repris un régime normal assez rapidement)


 


 


 



Sirène Bio 03/08/2013 20:14

Ah et j'oubliais ;) L'Art de la Frugalité, je l'adore ce livre :) Par contre moi en ce moment je dois apprendre à grossir mes portions ;) rire **bisous**

Florence 06/08/2013 12:31



Oui, c'est sûr, si tu veux j'en ai à donner ;-)))



Sirène Bio 03/08/2013 20:10

Et bes, quel beau partage d’expérience !! Je trouve ça très intéressant et les détails pertinents ! :) Super !!

Florence 06/08/2013 12:31



Merci Elisa !



Florence la Géomancienne 03/08/2013 09:32

Merci beaucoup pour ce partage du toutes les informations bien utiles ! Je note les jus de légumes, si je m'y mets je pense que j'adopterai aussi cette "stratégie" (moi aussi, je suis bien trop
gourmande et épicurienne pour me forcer à manger des choses que je n'aime pas).

Florence 06/08/2013 12:30



Les jus de légumes, quelle découverte pour moi.


Je remplace souvent le repas du soir par un jus lorsque je suis seule et que j'en ai envie.


l'hiver, ce sera une soupe car mon acupunctrice m'a conseillé de boire plutôt du chaud étant donné mon terrain ...



marlene 03/08/2013 08:11

mille mercis de partager!!! pour avoir experimente dans la joie mais moins de temps que toi....je dis un grand OUI...je partage le meme point de depart que toi et donc je vais regarder ca de plus
pres...en commencant par 1 jour, puis 2..le reste fera son chemin ou pas?. excellent food for thought!!!!

Florence 06/08/2013 12:29



Merci à toi pour ton enthousiasme Marlène.


Oui, je conseille, à ton rythme et à ta manière :-)