Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

flo par macaron pn

Crédit photo: Michel Daubrosse

floboux@gmail.com

Recherche

Archives

4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 18:59

 

3-0333-copie-1.JPG

Cameroun - 1966

 

 

Contre toute attente,

j'ai reçu un merveilleux cadeau cet été

en allant passer quelques jours chez mes parents.

 

 

A partir du moment où j'ai décidé de bouger dans ma vie, de ne plus accepter certains conditionnements familiaux et décidé de devenir moi même, cela est devenu impossible pour moi de cohabiter avec eux.

 

Tout me hérissait, en particulier les paroles, les jugements de ma maman et leur incompréhension en général.

Je supportais tout cela pendant quelques jours comme je l'avais fait pendant des années, puis j'explosais et c'était le drame.

 

 

Mettre de la distance pour me poser:

 

J'ai décidé de mettre de la distance entre eux et moi car je n'en pouvais plus de repartir, après quelques jours chez eux,  épuisée physiquement et émotionnellement (eux aussi, devaient être dans le même état).

Je trouvais que cela n'avait aucun sens et il fallait que je trouve une solution de mon côté pour sortir de ma colère plutôt qu'essayer de les changer.

 

 

Me remettre en question plutôt qu'essayer de changer l'autre:

 

J'ai commencé un travail sur moi en profondeur avec des coachs.

J'avais lu des tonnes de livres de "développement personnel" mais je constate aujourd'hui que seul un suivi pointu et sur la longueur m'a permis de progresser réellement.

 

 

Travailler sur mes émotions:

 

J'ai appris à ne plus lisser mes émotions négatives mais à  reconnaitre mon état physique (au choix: torticolis, mal à l'estomac, impression de ne pas pouvoir respirer à fond, digestion bloquée) lorsque j'étais confronté à l'une d'elle et à accepter de la vivre.

 

Cette phase a été assez longue car j'étais totalement dans le contrôle et cela a été un vrai dépassement pour moi au départ d'accepter cette vulnérabilité.

 

Mon ego en a pris plein la tête lorsque je constatais mon positionnement et mes blessures d'enfant (accusant la terre entière au lieu de voir ma propre responsabilité)

 

 

Apprendre à gérer mes émotions négatives sans lisser:

 

J'ai appris à prendre du recul face à une émotion négative, à la détacher de la personne avec laquelle je la vivais. A comprendre qu'elle était lié à un vécu venant du passé  et à me faire confiance dans ma capacité à la digérer et à la dépasser. 

 

 

Comme lorsque, par exemple, j'en bave parce que je n'ai pas de nouvelles d'un amoureux qui forcément, au choix:

- est en train de m'abandonner

- ne me respecte pas

- ne m'aime pas ...

Il y en a d'autres et je les fais tourner en boucle, jusqu'à ce que je me pose et que je prenne du recul.

Alors, je me regarde faire et je rigole. Je lâche et je décide de faire le premier pas, ce que je n'ai souvent même pas le temps de faire car à partir du moment où j'ai lâché, j'ai des nouvelles (dans la minute même, la plupart du temps ^ ^) 

 

 

Faire un travail sur le corps dans la durée:

 

En parallèle, j'ai appris à me reposer afin de digérer toutes ces émotions et ces compréhensions.

 

C'est la pratique assidue du Reiki et de la relaxation qui m'a aidé à faire cela et j'ai compris cet été que c'est ce qui avait fait la différence.

 

 

En effet:

- Je ne prenais plus tout personnellement.

- J'étais dans le détachement et l'acceptation du positionnement de mes parents. 

- Les soins Reiki que je pratiquais sur moi matins et soirs me permettaient de me nettoyer émotionnellement au fur et à mesure, alors qu'auparavant, j'empilais les émotions négatives et au bout d'un moment, soit j'explosais et je devenais violente verbalement, soit je lissais et je tombais malade.

 

 

 

J'ai souvent entendu dire, qu'en tant qu'âme, on choisit ses parents. J'ai très bien choisi les miens qui, sans en avoir conscience, m'ont fait franchir des montagnes.

 

Cette lutte, dont nous étions co-responsables, n'a finalement duré que trois ans.

 

Elle m'a permis, parce que je m'y suis collée, d'entrer enfin dans un positionnement d'adulte et de femme épanouie (j'avais 4 ans sur la photo, je vous laisse faire le calcul :-) ) 

 

 

Enfin, le cordon est coupé

et l'Amour est bien là

 

 

et le travail continue dans la joie et la bonne humeur ...

 


139963500889887951_MANkOHVp_c.jpg

source image


 

Le développement personnel vu par Féeminine

Marie-Lore Staudt, Coach de vie et Maître Reiki

Tristan Balguerie, le Coaching Autrement

Merci docteur P.



Partager cet article

Repost 0
Published by Florence - dans FOOD FOR THOUGHT
commenter cet article

commentaires

Hadda 23/08/2012 20:52

cet article va bien m'aider dans une relation qui ne concerne pas ma mère mais où il existe une dynamique similaire
je me rends compte que moi et mon interlocuteur en te lisant nous sommes dans une dynamique de reproduction.
nous appuyons sur nos BDE mutuelle, j'ai confiance dans le fait que nous dépasserons cette étape et que nous serons un jour à même de recevoir l'une de l'autre

Florence 23/08/2012 22:54



Merci Hadda. Je me vois faire aussi :-)



Marie-Lore 21/08/2012 11:23

C'est de la bombe cette gonzesse ;o))

Florence 23/08/2012 22:50







kinou 19/08/2012 15:10

Waouh Florence, ce que tu livres ici est fort. Merci pour ce partage de sincérité. Ca me "rassure", j'ai vécu la chose similaire de mon coté (ah le torticolis ! ), et tout comme toi je me sens
libérée par mon travail sur moi et quel soulagement...
Bises et bravo pour ton chemin :)

Florence 23/08/2012 22:47



Merci Kinou, je crois que le dossier "parents" demande souvent que l'on se penche un peu dessus ;-)



greg 15/08/2012 09:40

5 bonnes nouvelles exactement !
Je ne t'aurais jamais pris pour une folle mais nos discussions seraient certainement différentes aujourd'hui sans aucun doute.
Même si c'est la souffrance qui m'a amené à débuter ce travail, je suis heureux de l'entreprendre et de m'initier à canaliser mon énergie

Florence 15/08/2012 12:05



Bravo :-)



greg 14/08/2012 22:20

Marie Lore m'a parlé de ce post aujourd'hui et je suis venu lire.
Je crois être prêt désormais à faire ce travail sur moi, moi aussi.

Long time no see mais toujours présent

Florence 15/08/2012 09:11



5 bonnes nouvelles dans ton commentaire, Greg.


Je me souviens très bien à l'époque avoir pensé "il a dû me prendre pour une folle ! ". Nos discussions seraient bien différentes aujourd'hui, je pense ...


Je suis super contente pour toi :-)