Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

flo par macaron pn

Crédit photo: Michel Daubrosse

floboux@gmail.com

Recherche

Archives

6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 12:18

plombiers.jpg

The plumbers dressed in blue © Norman Rockwell

 

La grand-mère de mes enfants les appelle "mon corps de ballet", mon cousin les nomme "mes grogniards".

 

Je suis en plein travaux dans mon nouvel appartement et c'est le défilé des plombiers, électriciens et menuisiers. Je vends du rêve là, hein ?

 

Constater, évaluer et négocier les travaux à effectuer m'a fait passer par des hauts et des bas émotionnels. Cela m'a permis surtout de franchir un cap important dans ma relation aux autres.

 

Face à une réparation urgente (un des radiateurs a explosé et je me suis retrouvée face à une fuite énorme sur mon parquet qui venait d'être refait, bien sûr) ou à un aménagement, j'ai entendu deux reponses de leur part  complètement différentes.

 

Il y avait ceux qui me balancaient de la peur et de l'angoisse.

 

Cela donne:

" Oh, la, la, là c'est grâve et en plus, je ne peux rien faire tout de suite ... Il va falloir attendre lundi et que vous épongiez tout le weekend sinon, votre parquet va être foutu ... etc"

 

ou alors:

" C'est la catastrophe, on ne peut pas entrer le frigo et en plus, vous n'aurez plus accès à l'interrupteur. Il va falloir que vous tiriez un fil qui va passer le long de la porte là haut et mettre l'interrupteur loin. Cela va vous couter bonbon ..."

 

Et puis, il y a ceux qui vous rassurent et vous donnent le message comme quoi tout peut s'arranger, dans de bonnes conditions souvent.

 

Cela donne:

" Bon, il y a trois grands trous mais ne vous inquiétez pas, je vous arrange cela la semaine prochaine, je sais très bien faire, c'était mon métier avant et cela ne va pas vous coûter très cher"

 

J'ai bien senti la différence ...

 

Cela m'a rebranché illico sur le travail que j'ai effectué ces dernières années, pour comprendre la manipulation, je me suis mise à sourire dès que je repérais "les oiseaux de mauvaise augure".

 

A la personne qui me prédisait des travaux compliqués pour que j'ai accès à l'interrupteur de ma cuisine, j'ai répondu calmement qu'il suffisait que je demande à l'électricien de faire sortir l'interrupteur au même endroit mais à l'extérieur de la pièce. Mes enfants étaient médusés de constater que non seulement je n'étais pas paniquée mais au contraire créative. 

 

J'ai remercié intérieurement ce monsieur de m'avoir fait vivre et comprendre que je réussissais enfin à rester centrée face à la manipulation.

 

 

Aujourd'hui, je constate juste qu'une personne qui me balance un chapelet de phrases négatives, destinées à m'angoisser, est persuadée qu'il n'y a que ce moyen là qui existe (la pauvre), pour avoir un lien avec moi. 

 

 

Je l'ai remercié également de m'avoir fait réfléchir sur ma responsabilité face à ce que moi, je pouvais envoyer aux autres.

 

Je peux vous dire que dans chaque situation lors de mes travaux, la réponse reçue était soit à base de peur, soit à base d'amour (rassurer, proposer de l'aide, faire un petit prix).

 

 

Je me suis promis

de continuer à reconnaitre immédiatement l'énergie que l'on m'envoit 

mais aussi, de bien choisir la teneur des messages que j'envoie.


❀ ❀ ❀ ❀ ❀ ❀


Partager cet article

Repost 0
Published by Florence - dans FOOD FOR THOUGHT
commenter cet article

commentaires

La Tulipe 17/12/2012 11:39

Ca me rappelle des souvenirs. Quand on a acheté notre maison, on a rencontré des maçons qui nous ont dit qu'il fallait démollir toute la façade (longère de 30 m de long tu imagines notre tête),
trop tordue, trop de trous ... trop vieille. Un, deux maçons ...assistés par l'ami qui nous faisait les plans qui en rajoutait une couche. L'impression qu'on décidait pour nous de ce qu'on voulait.
Et puis, un jour on a trouvé la perle "bourrue" (pur produit local) ... peu de parole, une poignée de main vite échangée, pas de discours. On avait trouvé notre homme!

Florence 18/12/2012 22:00



Oh-my-God, heureusement que vous n'y avez pas touché !


Garder confiance en soi et en ce que l'on veut: la base pendant des travaux ;-)



kinou 07/12/2012 17:57

Je connais, genre "oh lala, rien que pour démonter les étagères y'a 2 jours de travail à 40 euro de l'heure, sans parler du reste, bouh, c'est très compliqué" puis, "ou la la, faut rien toucher là
et mettre du destop y'a QUE ça à faire"(rien à faire des poissons hein le plombier du dimanche ?!!!). Ca me gonfle sévère mais, oui, j'essaie de positiver et de me dire que je vais trouver des
solutions, à mon rythme, avec des gens qui le valent bien !

Florence 12/12/2012 20:17



Oui, et quel bonheur de tomber sur des artisans honnêtes et sérieux.


Et même sur Paris, cela se trouve (contre toute attente). ^ ^



Françoise 06/12/2012 16:18

bonjour,
Très intéressante ton expérience (c'est une sacrée bonne école de la vie, non ?)
et comment en ressort-on grandi, n'est-ce pas ?
belle fin de journée,
bien cordialement
Françoise

Florence 12/12/2012 20:16



Merci Françoise et bien venue ici !


Oui, comme vous dites, on en ressort plus forte.


 



louise 06/12/2012 15:05

Moi aussi je viens de prendre une leçon:"une réponse a base de peur ou d'amour"
J'en suis tout bourifée(parole d'enfant),et pourtant c'est très clair!

Florence 12/12/2012 20:15



Bon, cela demande une attention soutenue, j'espère qu'avec la pratique, je ne me poserai même plus la question ;-)