Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

flo par macaron pn

Crédit photo: Michel Daubrosse

floboux@gmail.com

Recherche

Archives

25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 18:02
Voici une histoire qui circule beaucoup sur internet en ce moment, j'aime bien le message qu'elle comporte :

Un musicien de rue était debout dans l'entrée de la station L'Enfant Plaza du métro de Washington DC.
Il a commencé à jouer du violon.
C'était un matin froid, en janvier dernier.
Il a joué durant quarante-cinq minutes.
Pour commencer, la chaconne de la 2e partita de Bach, puis l'Ave Maria de Schubert, du Manuel Ponce, du Massenet et de nouveau Bach.
A cette heure de pointe, vers 8h du matin, quelque mille personnes ont traversé ce couloir, pour la plupart en route vers leur boulot.

Après trois minutes, un homme d'âge mûr a remarqué qu'un musicien jouait.
Il a ralenti son pas, s'est arrêté quelques secondes puis a démarré en accélérant.
Une minute plus tard, le violoniste a reçu son premier dollar : en continuant droit devant, une femme lui a jeté l'argent dans son petit pot.
Quelques minutes plus tard, un quidam s'est appuyé sur le mur d'en face pour l'écouter mais il a regardé sa montre et a recommencé à marcher..
Il était clairement en retard.

Celui qui a marqué le plus d'attention fut un petit garçon qui devait avoir trois ans.
Sa mère l'a tiré, pressée mais l'enfant s'est arrêté pour regarder le violoniste.
Finalement sa mère l'a secoué et agrippé brutalement afin que l'enfant reprenne le pas.
Toutefois, en marchant, il a gardé sa tête tournée vers le musicien.
Cette scène s'est répétée plusieurs fois avec d'autres enfants.
Et les parents, sans exception, les ont forcés à bouger.

Durant les trois quarts d'heure de jeu du musicien, seules sept personnes se sont vraiment arrêtées pour l'écouter un temps.
Une vingtaine environ lui ont donné de l'argent tout en en continuant leur marche.
Il a récolté 32 dollars.
Quand il a arrêté de jouer, personne ne l'a remarqué.
Personne n'a applaudi.
Une seule personne l'a reconnu, sur plus de mille personnes.

A part elle, personne ne s'est douté que ce violoniste était Joshua Bell, un des meilleurs musiciens sur terre. Il a joué dans ce hall les partitions les plus difficiles jamais écrites, avec un Stradivarius de 1713 valant 3,5 millions de dollars ! Deux jours avant qu'il joue dans le métro, sa prestation à Boston était « sold out » avec des prix avoisinant les 100 dollars la place.



C'est une histoire vraie.
Joshua Bell jouant incognito dans une station de métro a été organisé par le « Washington Post » dans le cadre d'une enquête sur la perception, les goûts et les priorités d'action des gens.

Les questions étaient : "Dans un environnement commun, à une heure inappropriée, pouvons-nous percevoir la beauté ? Nous arrêtons-nous pour l'apprécier ?
Pouvons-nous reconnaître le talent dans un contexte inattendu ? "

Une des possibles conclusions de cette expérience pourrait être : si nous n'avons pas le temps pour nous arrêter et écouter l'un des meilleurs musiciens au monde jouant quelques-unes des plus belles partitions jamais composées, à côté de combien d'autres choses exceptionnelles passons-nous ?
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Florence - dans FOOD FOR THOUGHT
commenter cet article

commentaires

Laurent 06/03/2009 21:04

Bonsoir Florence,
Drôle d'histoire mais tellement vraie
Un petit mot pour dire, voir et entendre est différent que de regarder et écouter. Apprécier et prendre le temps pour le plaisir de se contenter. Cet artiste par un pied de nez, a démontré que ces valeurs ne sont pas vraies. Bravo pour cette histoire qui démontre par sa vérité: D'une chose belle et qui vous plait, prenez le temps de l'apprécier et d'accepter l'échange qui vous est donné...
Bises à tous
Laurent

Florence 06/03/2009 22:03


Bienvenue "Lorenzo" et merci pour ton commentaire argumenté. "Mais qui est donc ce Laurent ?" se dit elle intriguée. elle cliqua alors sur le lien puis s'exclama: ah, je sais ! ;) " Bises à toi


maryvonne 01/03/2009 08:41

Cela rejoint ton article avec la pancarte sur le bonheur...Des gens sont prêts à payer des centaines d'euro pour aller à ce concert, mais ne remarquent même pas ce violoniste dans le métro. On peut partir en vacances à Tahiti, mais ne pas connaître cette promenade en bord de Loire à 15 km de chez soi...Le bonheur et la beauté sont ici, partout, et avant tout dans notre regard...

Florence 01/03/2009 13:11


Oui, c'est vrai que nous avons été assez synchro dans nos messages récents Maryvonne.
J'ai beaucoup aimé le tien sur cette pronenade au bord de la Loire ...


dom 28/02/2009 23:55

C'est vrai que les enfants sont de merveilleux moteur, ils n'ont pas encore le cerveau trop embrumé, ils sont connectés surtout à leur émotionnel, plus qu'à leur tête... Je dis toujours des enfants, un enfant c'est simple, soit il aime, soit il n'aime pas, et c'est rarement calculé. Ils ont encore cette spontanéité qui nous manque à nous en tant qu'adultes.. On aurait bien des leçons à prendre de leurs part
Je les adorent et ils sont pour moi une source inépuisable de joie et me regonfle pour la journée.

Florence 01/03/2009 13:09


Merci pour ce commentaire Dom. Tu expliques très bien l'énergie des enfants.
Bises


maman tendresse 27/02/2009 22:21

FANTASTIQUE !!!
Ce qui me touche le plus, c'est que ce sont les enfants qui détiennent la vérité sur la beauté des choses...dommage que l'on perde cette conscience en grandissant...
En tout cas, merci !

Florence 27/02/2009 22:28


Bienvenue Maman tendresse.
Oui je suis bien d'accord et pourquoi pas essayer de retrouver sa spontanéité d'enfant  en court circuitant son cerveau et en ouvrant son coeur.  Je viens de lire cette explication si
juste sur la phrase : "la vérité sort de la bouche des enfants" pourquoi ? et bien parce qu'ils laissent parler leur coeur, eux ... merci à toi 


Hadda 27/02/2009 16:18

oui je te rejoins sur le fait que l'attitude qu'on a vis à vis des évenements est fontion de notre état

Florence 27/02/2009 18:28


Tellement vrai ...