Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

flo par macaron pn

Crédit photo: Michel Daubrosse

floboux@gmail.com

Recherche

Archives

23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 11:28

Dans la salle d'attente de mon médecin préféré, je tombe souvent sur des pépites, c
omme ce  livre, par exemple.

Cette fois-ci, ce fut un texte magnifique, déniché dans le magazine "Première" de novembre 2008.
C'est un hommage à Guillaume Depardieu écrit par le réalisateur Pierre Salvadori.

"Il m'est très difficile d'écrire sur Guillaume. C'était mon ami. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble et fait quatre films. Mais ce n'est pas le type d'amitié que l'on peut évoquer avec des adjectifs ou des tournures habituels.
Guillaume n'était pas "spécialement fidèle", "incroyablement disponible" ou "toujours attentif".
mais quand nous étions ensemble, il m'infusait une euphorie rare. Il possédait le talent de déceler la beauté chez les êtres. De repérer, bien enfouie, la pépite que personne ne voyait. Il avait un tel sens de la beauté, de la pureté, et une façon tellement limpide de l'indiquer qu'on  en était bouleversé.
Guillaume m'a souvent rendu dingue, il m'a mis dans des colères noires, mais il m'a surtout beaucoup fait rire.
Il était espiègle, enfantin et maladroit. Il racontait  des blagues qui le navraient aussitôt. Il m'a donné beaucoup d'idées.
J'ai longtemps cru que je lui volais cette maladresse alors que, pleinement acteur, il me l'offrait maîtrisée et transcendée dans un merveilleux corps burlesque.
Je sais qu'il m'a bouleversé, comme on bouleverse le cours des choses. Il m'a changé, j'en suis certain.
Au cours d'une vie, on rencontre quelques personnes qui, soit  volontairement, soit innocemment, vous transmettent quelquechose.
Au cours de tous ces moments, Guillaume m'a insufflé de la liberté : d'esprit et de mouvement. Je me souviens qu'ensemble, nous avons passé des nuits drôles et mouvementées, commis beaucoup d'excès.
Mais je me souviens aussi que j'adorais le retrouver sobre, clean, limpide. Là, sa douceur revenait.
Sa politesse et sa réserve de prince l'enveloppaient à nouveau. Il était épuisé, il s'est interrompu. Mais je l'ai rencontré, heureusement."


J'ai recopié ce texte comme une évidence et quelques jours plus tard, je me suis retrouvée dans la rue face à ces deux magnifiques magnolias. Les deux troncs sont bien distincts, mais leur feuillage est immense et ne fait qu'un.
 



Ce matin, dans un demi sommeil, j'ai enfin compris pourquoi j'avais recopié cet hommage et pourquoi j'avais pris cette photo.


En amitié, comme en amour, je suis à la recherche d'une relation enrichissante pour les deux parties, d'un partage créatif ... je me suis souvent retrouvée totalement épuisée et vidée de mon énergie après avoir passé un après-midi avec une amie ou un proche. En revanche, avec certaines personnes, l'échange est génial, constructif. Nous nous quittons en pleine forme, pleins d'idées et d'envies ...

Dans l'hommage de Pierre Salvadori, je ressens la qualité et la richesse de l'échange qu'il a vécu avec Guillaume.


J'ai envie d'aller de plus en plus vers cette qualité relationnelle là ... Alors, je me pose souvent la question:
la rencontre de ma personnalité et  celle de cette personne créé-t-elle  quelque chose de meilleur ou au contraire, sommes nous dans la lutte, la volonté de prendre le pouvoir, ou encore la manipulation ?  

Aujourd'hui, j'ai envie de vivre des échanges de qualité et, à part dans les moments où je désire aider quelqu'un dans un acte gratuit,  je sais que je suis à la recherche de:

1+1=3

Partager cet article

Repost 0
Published by Florence - dans FOOD FOR THOUGHT
commenter cet article

commentaires

Josy 25/01/2009 10:39

Bel hommage d'un ami. Belle comparaison avec ces arbres, on ne pouvait trouver meilleur exemple.

Florence 25/01/2009 13:05


As tu vu comme les troncs sont parfaitement parallèles, cela me fascine ...
Bises Josy


delphine cossais 24/01/2009 19:21

J'ai toujours été très attirée par la personnalité de Guillaume Depardieu.
Je le percevais sensible, fragile, excessif aussi...le genre de mec capable du pire comme du meilleur!
C'est vrai que c'est bon de s'influer de l'énergie entra amis ( Je passe de longues heures au téléphone avec mes copines à parler de tout et de rien....M... qu'est ce que ça fait du bien!!!!)
Bon ,sinon Florence, je serai prochainement à Paris, le mercredi 18 février.
Je reprends le train à 21h.Est ce que tu crois qu'on peut envisager de se prendre un verre quelque part ce jour là?
Tiens moi au courant.
Delphine

Florence 24/01/2009 20:12


Trois fois oui ... je t'envoie un mail
Youpi !


Jayce 24/01/2009 17:45

c'est une belle equation... et elle st vrai, j'en ai fait la demonsttration.

Florence 24/01/2009 18:19


ben, raconte ...


Marie Poppins 24/01/2009 14:43

J'aime beaucoup ce billet, pour ce qu'il laisse découvrir de Guillaume Depardieu et pour la façon dont tu parles de l'échange dans les relations. Merci :)

aucoup aimé 24/01/2009 14:59


Merci jolie Marie-Pop pour ce retour ... moi aussi, j'ai beaucoup aimé découvrir cette facette là de lui.
Je t'embrasse très fort


dom 24/01/2009 00:19

Coucou Flo, génial ton texte sur 1+1=3. La richesse d'une relation c'est quand chacun s'offre à l'autre sans arrière pensée, c'est ce que l'on appelle un don ou un échange sans attente, c'est simplement une union qui donne un "fruit", une expèrience, une envie... Je parlais de cela avec une amie, en lui disant que nos expèriences nous apportaient des choses et que l'on s'aidaient mutuellement, qu'il n'y avait aucun besoin de prise de pouvoir dans cette relation, car elle était basée sur le don et sur l'amour... Et aucune relation ne peut blémir quand l'échange est fait dans ce sens, du coup, cet échange devient juste, construtif et apporte énormémént de bonheur...
Et saches que tu fais partie de cet entourage ma belle Florence...
Plein de bisous.
Dom.

Florence 24/01/2009 14:47


Oh, merci Ma Dom pour ce que tu me dis là ... cela me donne une pêche d'enfer.
Tes soins et tes paroles devraient être remboursés par la sécu :)
Tu es une femme magnifique et je t'aime.