Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

flo par macaron pn

Crédit photo: Michel Daubrosse

floboux@gmail.com

Recherche

Archives

10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 11:11
Source photo


" Un jour, ou plutôt une nuit qu'il traversait la campagne et longeait la rivière en plein tumulte, un bonhomme buta, perdit connaissance et tomba dans les eaux furieuses.
Inconscient, absent, il fut ballotté, porté par le courant, mais se réveilla le lendemain matin au soleil levant, bien vivant, sur l'autre rive.
Sans peur, sans se débattre, il s'était offert, obéissant, là où il aurait dû s'affoler, crier, s'agiter et périr.

Ainsi va la vie "



                                            Contes des sages qui guérissent
                                                                          Marie Faucher

Partager cet article

Repost 0
Published by Florence - dans FOOD FOR THOUGHT
commenter cet article

commentaires

Nama 14/12/2008 22:51

C'est très beau et ça rejoint le magnifique livre "Siddharta" d'Herman Heisse, dans lequel Bouddha dit qu'il faut se laisser porter par le courant de la rivière au lieu de perdre son énergie à essayer d'aller à contresens !
Bises
Nama

Florence 15/12/2008 11:29


Je m'en vais voir ce bouquin tout de suite ... merci pour la référence
Bises


quebecoise fidele au floflomaton 12/12/2008 18:14

pas mal la mantelpiece!!!! c est quoi cette plante au premier plant?

Florence 12/12/2008 18:24


Et bien, figure toi que je ne sais absolument pas ... c'est une espèce de plante grasse qui ressemble à de la salicorne ...je l'ai achetée en Belgique il y a deux ans ...
Tes photos de Québec sous la neige sont fantastiques, Marlène. Bravo !


josy 84 11/12/2008 23:25

S'il était inconscient il ne pouvait pas se débattre !

marlene 11/12/2008 15:17

ohlallalala, le temps que je rechauffe du -20 qu on a dehors pour repondre aux questions de carmina....j ai l impression d etre devant ma copie de disser avec un comm du prof: vous pouvez developper??? ben oui, madame, j arrive!

c est vrai carmina, j avais pas fini ma phrase: c est nous qui sommes pas la, parce que pt etre on vit notre vie dans notre tete et on oublie les elements essentiels de la vie quotidienne, ce qui est la, justement. tu as remarque j imagine que souvent on focalise notre esprit sur ce qui nous manque, sur l absence de....

enfin, et c est mon chum qui aime faire ce genre d analogie....qu est ce que je dois comprendre
1- le devoir: suis pas sure que ca aille de paire avec le beau contes que notre flo nationale a decide de partager avec nous. le devoir, ca met deja une resistance a la base.
2- est-ce que quand tu allumes la lumiere chez toi, tu dois comprendre tout le fonctionnement du mecanisme qui se met en place pour appuyer sur le bouton de l interrupteur??????????????
moi, non.....c est ca....parfois, on cherche des explications a des choses qui n en valent pas la meme, pour le moment pour de mysterieuses raisons qu on est plus ou moins pret a entendre et on oublie de vivre ce qui est la, a portee de la main, des yeux et du coeur.

elle est-tu claire ma reponse???? ai-je assez developppe????? comme l a ecrit florence, ceci n est le fruit que de mes 20 ans ds mon coeur et mes 15 ans d experience...facile a faire le calcul, hein!!!!

en passant, Hadda, j adore l analogie de l eau et de l arbre. merci

hadda 11/12/2008 14:01

l'eau ne rentre pas dans letronc d'arbre elle le contourne, l'accepte comme un élément de son parcours