Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

flo par macaron pn

Crédit photo: Michel Daubrosse

floboux@gmail.com

Recherche

Archives

29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 16:45



"Pourquoi tant de pourquoi ?

Jadis vivait tranquillement un mille-pattes affairé qui allait et venait sans le moindre état d'âme. Mais vint un jour où un crapaud oisif qui l'obsevait, le voyant passer et repasser, eut l'idée savante de lui demander dans quel ordre mathématique il actionnait ses pattes.
"Vous allez dire que je suis curieux, mais comment se suivent elles? Dans quel ordre ? est-ce par paires ? Ensemble ? Séparées ?"
L'insecte interloqué salua poliment et rentra songeur dans son trou, profondément troublé par cette question imprévue. Il essaya de penser, de mettre des idées en ordre, dans un sens, et puis dans un autre, complètement déboussolé, bloqué. Et bloqué à ce point que bloqué il resta, incapable désormais de remettre ses pattes en route, si bien qu'à la fin il en mourut de faim.
Comme quoi, laissons donc notre corps faire ses affaires, tranquille, sans trop l'embarrasser de nos questions idiotes, car finalement il se débrouille fort bien sans elles."
 

Ce conte est extrait du livre 
Contes des sages qui guérissent   de Marie Faucher. Il est préfacé par Henri Gougaud, auteur que j'aime beaucoup. Celui-ci nous propose dans la préface un mode d'emploi des contes:

"Ce livre n'est pas fait pour être lu mais pour être fréquenté comme un ami proche, secret. Vous pouvez lui demander de vous nourrir, il vous nourrira, de vous éclairer, il vous éclairera, de vous émouvoir, de jouer, il jouera avec vous le jeu le plus mystérieux du monde, celui du hasard qui n'existe plus.
Posez-lui une question, inquiète ou espérante, en tout cas intime, une de ces questions d'au delà de l'intelligence que d'ordinaire on pose à son coeur, les yeux fermés. Ouvrez le au hasard. Quelqu'un est là, qui vous parle. Il ne vous dit pas seulement quelque chose de plus ou moins interessant, non.
Il répond à cette question que vous n'avez même pas dite à voix haute.
Il y répond à sa manière, qui peut être déconcertante. Mais ne grimacez pas. Ce qui vous est dit là s'avère toujours étrangement sensé."

Chacun aura sa propre interprétation du conte du mille pattes.
Il résonne en moi de la manière suivante:
Sois vigilante lorsque tu proposes des questionnements aux autres, ils ne sont peut-être pas dans le même schéma d'évolution que toi.  Etre dans le respect et l'ouverture  ... toujours ...

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Florence - dans FOOD FOR THOUGHT
commenter cet article

commentaires

Hadda 30/07/2008 10:15

parfois il faut oublier la réflexion pour l'action